Trame de soie, épouvantail et libellule-haïkus

Une trame de soie sur laquelle glissent les ombres des nuages, un épouvantail les pieds dans l’eau, c’est la poésie de l’automne, et c’est dans le cadre de mon atelier “illustration de haïkus” sur le forum Mixed Media France.

Note: si vous cliquez sur les images, elles apparaîtront sur fond noir. Le fond noir annule l’influence exercée par la teinte du fond du blog, et permet donc de mieux profiter des rapports de couleurs des tableaux.

Sur la trame de soie
mille nuances de gris
courent les nuages

Morgane Reynier
1

Encre et peinture sur papier, 12 x 20 cm

Sur la trame de soie
mille nuances de gris
courent les nuages

Morgane Reynier
1

Encre et peinture sur papier, 20 x 12 cm

Détail
Détail
Trame de soie, épouvantail et libellule-haïkus, et illustrations mixed media

Champ inondé –
un vieil épouvantail
perclus de rhumatismes

Damien Gabriels
2

Peinture acrylique sur papier, 19 x 19 cm

Trame de soie, épouvantail et libellule-haïkus, et illustrations mixed media

Sous mes yeux près de mon pinceau
une libellule rouge s’est posée
quelle âme accompagnait-elle ?

Sôseki

Peinture acrylique sur papier, 21 x 15 cm

Merci beaucoup de votre coup d’oeil, et des petits mots que vous me laisserez peut-être à la suite de cet article.

******************

Vous pouvez retrouver:
1 Morgane Reynier ici:
https://www.rosedesventseditions.com/haikus/

2 Damien Gabriels ici:
Site : « Haïkus au fil des jours »
http://www.haikus-au-fil-des-jours.com/
Blog : « Carnets d’un haïjin »
http://carnets-haijin.blogspot.com/

“Chemin escarpé”, tableau abstrait

Je ne m’aventure pas souvent sur des chemins périlleux. Cependant, il me suffit de contempler la chaîne des Alpes quand elle est visible pour m’y transporter en imagination et parcourir quelque chemin escarpé longeant une paroi rocheuse abrupte et menaçante…

Note: si vous cliquez sur les images, elles apparaîtront sur fond noir. Le fond noir annule l’influence exercée par la teinte du fond du blog, et permet donc de mieux profiter des rapports de couleurs des tableaux.

Chemin escarpé, tableau abstrait
“Chemin escarpé”, mixed media sur papier, 19 x 19 cm

Je vous remercie d’être passé.e par ici.
Ce sera toujours un plaisir de lire un petit mot de votre part.

“Naviguant dans le crépuscule”, tableau abstrait

Que transportent ces barques qui s’éloignent dans le ciel du soir, qui les conduit? Quand on pratique la peinture de manière intuitive, il faut savoir que l’on ne peut pas répondre à toutes les questions posées par nos tableaux…

Note: si vous cliquez sur les images, elles apparaîtront sur fond noir. Le fond noir annule l’influence exercée par la teinte du fond du blog, et permet donc de mieux profiter des rapports de couleurs des tableaux.

Naviguant dans le crépuscule, tableau abstrait
“Naviguant dans le crépuscule”, peinture acrylique sur papier, 20 x 26 cm

Je vous remercie beaucoup de votre visite…
n’hésitez pas à me faire part de vos impressions en commentaire

“Rumeurs festives une nuit d’été”, tableau abstrait

Des jardins alentour, des rives du lac en contrebas, ou des cabanons au creux des vignes, résonnent joyeux éclats de voix et rumeurs festives pendant les belles nuits d’été.

Note: si vous cliquez sur les images, elles apparaîtront sur fond noir. Le fond noir annule l’influence exercée par la teinte du fond du blog, et permet donc de mieux profiter des rapports de couleurs des tableaux.

Rumeurs festives une nuit d'été, tableau abstrait
“Rumeurs festives une nuit d’été”, mixed media sur papier, 24 x 20 cm

Merci de votre visite, je lirai avec joie les messages que vous me laisserez à la suite de cet article si vous le désirez.

“Troublantes vibrations”, tableau abstrait

Cet article est le premier d'une série consacrée à plusieurs petits tableaux réalisés au cours des mois précédents. Par conséquent, si vous êtes abonné.e au blog, vous recevrez des newsletters plus fréquentes que d'habitude. Mes excuses pour la gêne éventuelle. 

Quand je regarde ce tableau, j’ai l’impression qu’il cache un secret, et je ne réussis pas à décrypter ce secret. Bien que plutôt désaturées, ou peut-être à cause de cela, allez savoir, ses teintes paraissent vibrer subtilement, …d’où ce titre.

Je ne pense pas que la photo restitue totalement ces “vibrations”.

Note: si vous cliquez sur les images, elles apparaîtront sur fond noir. Le fond noir annule l’influence exercée par la teinte du fond du blog, et permet donc de mieux profiter des rapports de couleurs des tableaux.

Troublantes vibrations, tableau abstrait
“Troublantes vibrations”, peinture acrylique sur papier, 20 x 24 cm

Un grand merci pour votre passage et pour vos impressions si vous m’en faites part.

Souvenir de fleurs et lumière d’automne

Fin d’été, souvenir de fleurs et lumière dorée d’automne, voici les haïkus de septembre et les illustrations que j’en ai faites dans le cadre de mon atelier sur le forum Mixed Media France.

Note: si vous cliquez sur les images, elles apparaîtront sur fond noir. Le fond noir annule l’influence exercée par la teinte du fond du blog, et permet donc de mieux profiter des rapports de couleurs des tableaux.

Souvenir de fleurs et lumière d'automne, illustration d'un haïku

Pas un nuage-
l’herbe ne se souvient plus
de la dernière pluie

Damien Gabriels
1

Peinture acrylique sur papier, 20 x 13 cm

L’été s’en va-
dans mon carnet de croquis
souvenir de fleurs

Miryl

Encres sur papier, env. 14 x 20 cm

Parmi les feuilles d’automne
flotte
une feuille d’origami

Shirasagi
2

Encres et acrylique sur papier, env. 20 x 14 cm

Et pour notre galerie des dix ans du challenge haïkus sur Mixed Media France:

Dix fois septembre-
dans l’air doré d’automne
poussière de haïkus

Miryl

Collage, monoprints et peinture acrylique sur papier, 19 x 19 cm

Souvenir de fleurs et lumière d'automne, illustration d'un haïku

La rosée goutte, goutte
voulant rincer enfin
la poussière de ce monde

Matsuo Bashô

Encres sur papier, env. 14 x 20 cm

Avec ce souvenir de fleurs et les premières feuilles d’automne, je vous remercie de votre aimable visite!


1Site de Damien Gabriels : « Haïkus au fil des jours »
http://www.haikus-au-fil-des-jours.com/
Blog : « Carnets d’un haïjin »
http://carnets-haijin.blogspot.com/

2 Shirasagi: «L’Attrape-rêves», éditions Lulu.com

Petits exercices de l’été

Quoi de plus agréable, en été, que de transporter un peu de matériel de peinture sur sa terrasse, non dans le but de réaliser un chef d’œuvre, mais simplement de s’exercer en s’amusant. Bien sûr, cela n’est possible que si la température n’excède pas … combien?… ça dépend des gens. Certains apprécient plus que d’autres les températures élevées, et je suis de ceux-là. Mais l’été passé il a quand même fallu quelquefois se réfugier au frais dans l’atelier.

Bref, revenons à la peinture. De quels petits exercices s’agit-il?

Inscrite depuis cet été dans le groupe Art Tribe de Louise Fletcher, je profite de ses conseils et tente d’effectuer le plus possible les exercices qu’elle et son équipe proposent. Le seul bémol en ce qui me concerne: toutes les discussions sont en anglais (non sous-titrées sur le site), donc j’en perds une partie, mais pour ce qui est des exercices, c’est compréhensible.

Pour celles ou ceux que cela intéresse, vous pouvez déjà profiter de l’expérience de Louise en vous rendant sur sa chaîne YouTube

C’est en m’inspirant de cette artiste que j’avais réalisé ce triptyque encre, café et colle, peut-être vous en souvenez-vous?

Voici quelques exemples de mon activité estivale:

Palette limitée à deux teintes, plus noir et blanc

Diviser une grande feuille de papier à l’aide de bande de masquage, et travailler rapidement sans trop de réflexion. Peinture acrylique. Faire aussi des marques avec Néocolor, Posca, crayons, etc…puis découper les rectangles si on le désire.

L’un des rectangles

Encres noire et couleur +collage +acrylique blanche

Idem

Petits exercices de l'été, encre et collage

Encre et peinture acrylique + collage

Palette limitée, trois couleurs + noir et blanc, acrylique

J’ai utilisé un vert, un rouge, et une couleur “chair rosé”, puis divers “outils” pour faire des marques. J’ai ajouté des points de couleurs pures pour créer du contraste.

Petits exercices de l'été, palette limitée

Couleurs désaturées

N’utiliser que des teintes désaturées*,
puis créer un contraste et de l’intérêt
avec quelques points de couleurs saturées.

Petits exercices de l'été, couleurs désaturées
Détail

*Les couleurs dites désaturées sont pastel, plus pâles, plus douces, moins brillantes que les saturées. On peut désaturer une couleur en peinture en y ajoutant du noir, du blanc, du gris, sa couleur complémentaire ou des teintes terreuses.

L’inverse: couleurs saturées et points de teintes désaturées

Petits exercices de l'été, couleurs saturées
Détail

Noir, blanc, gris

N’utiliser que du noir et du blanc, et les mélanger afin d’obtenir
le plus grand nombre possible de valeurs de gris

Petits exercices de l'été, noir, gris, blanc

Je m’excuse pour la mauvaise qualité des photos, mais comme je l’ai dit au début il ne s’agit que d’exercices sans prétention. En espérant que cet article aura intéressé certain.e.s d’entre vous, je vous remercie d’être passé.e par ici. N’hésitez pas à me laisser vos impressions en commentaire.

Soirs d’été, coquelicots et haïkus

La poésie des soirs d’été, la fragile élégance des coquelicots, et les haïkus sur le forum Mixed Media France

Un petit mot plus “technique” pour commencer: celles ou ceux parmi vous qui pratiquent la peinture savent certainement que, d’une manière générale, un tableau sera d’autant plus harmonieux que le peintre se sera, au moins dans un premier temps, limité à un nombre restreint de teintes, à savoir qu’il aura créé toutes les nuances de son tableau à partir de quelques couleurs seulement. En effet, vous le savez, on peut obtenir toutes les couleurs en de nombreuses nuances à partir des couleurs primaires, bleu, jaune, rouge, auxquelles on ajoute le noir et le blanc. Voilà pour la base. Après, bien sûr, il n’y a pas de règle absolue et l’artiste ressentira probablement le besoin d’ajouter à son tableau une ou plusieurs teintes étrangères à la palette de base afin d’y apporter du contraste, de l’intérêt, du “pep”.

Sur ce principe des trois couleurs fondamentales, on peut jouer avec différentes nuances de bleu/ jaune/ rouge. Ma palette “nuits d’été”, par exemple, se compose de bleu ciel, magenta, or, noir et blanc. Elle m’a servi à réaliser les deux premières et la dernière illustrations de la série ci-dessous.

Note: si vous cliquez sur les images, elles apparaîtront sur fond noir. Le fond noir annule l’influence exercée par la teinte du fond du blog, et permet donc de mieux profiter des rapports de couleurs des tableaux.

Soirs d'été, coquelicots et haïkus

Murmure de l’eau
chuchotement des feuillages
tendre soirée d’été

Damien Gabriels 1

Illustration d’un haïku, mixed media sur papier, 24 x 20 cm

Oiseaux de passage –
dans la lumière blonde du soir
juste un frémissement


Franny La Mouette Aubry
2

Illustration d’un haïku, mixed media sur papier, 24 x 20 cm

Vent qui souffle
sur les pétales diaphanes
incline le coquelicot


Sôseki

Illustration d’un haïku, mixed media sur papier, 19 x 19 cm

Le merle, ponctuel
comme un coucou suisse –
son bain du soir

Miryl

Texte et illustration d’un haïku, mixed media sur papier, 24 x 20 cm

Et pour continuer à célébrer les dix ans de l’atelier illustration de haïkus sur le forum Mixed Media France:

Bashô, Sôseki
Buson et tous les autres
dixième été

Miryl

Texte et illustration d’un haïku, mixed media sur papier, 19 x 19 cm
J’ai emprunté cette magnifique glycine au peintre Ohara Koson (1877-1945)

Nuit d’été étoilée –
que m’importent
les affaires des hommes ?


Damien Gabriels
1

Illustration d’un haïku, mixed media sur papier, env. 13 x 20 cm

1 Site de Damien Gabriels: « Haïkus au fil des jours »
http://www.haikus-au-fil-des-jours.com/
Son blog : « Carnets d’un haïjin »
http://carnets-haijin.blogspot.com/

2 Franny La Mouette Aubry

Cette poésie estivale va bientôt laisser la place aux flamboyances de l’automne. Profitez bien de cette fin d’été, et soyez sincèrement remercié.e de votre passage sur ce blog.

L’heure violette, soir sur la plaine

L’heure violette, une expression que j’ai souvent entendue dans la bouche d’une personne chère pour évoquer ces moments où le jour bascule dans la nuit. En résonance avec le tableau que je vous présente aujourd’hui, ce poème d’Albert Samain:
(Trouvé à cette adresse)

Soir sur la plaine

Vers l’occident, là-bas, le ciel est tout en or ;
Le long des prés déserts où le sentier dévale
La pénétrante odeur des foins coupés s’exhale,
Et c’est l’heure émouvante où la terre s’endort.

Las d’avoir, tout un jour, penché mon front qui brûle,
Comme on pose un fardeau, j’ai quitté la maison.
J’ai soif de grande ligne et de vaste horizon,
Et devant moi s’étend la plaine au crépuscule.

Une solennité douce flotte dans l’air,
Ma poitrine se gonfle au vent rude qui passe ;
Et mon cœur, on dirait, grandit avec l’espace,
Car la plaine infinie est pareille à la mer.

La faux des moissonneurs a passé sur les terres,
Et le repos succède aux travaux des longs jours ;
Parfois une charrue, oubliée aux labours,
Sort, comme un bras levé, des sillons solitaires.

L’angélus au loin sonne, et, simple en son devoir,
La glèbe écoute au ciel tinter la cloche pure,
Et comme une humble vieille en sa robe de bure
Semble dire tout bas sa prière du soir.

La nuit à l’orient verse sa cendre fine ;
Seule au couchant s’attarde une barre de feu ;
Et dans l’obscurité qui s’accroît peu à peu
La blancheur de la route à peine se devine.

Puis tout sombre et s’enfonce en la grande unité.
Le ciel enténébré rejoint la plaine immense…
Écoute ! … un grand soupir traverse le silence…
Et voici que le cœur du jour s’est arrêté !

Et mon âme a frémi de se sentir trop seule,
Et tout à coup s’allège à retrouver là-bas,
Énorme et toute rose en son halo lilas,
La lune qui se lève au-dessus d’une meule

Bien sûr, nous ne verrons plus la faux des moissonneurs ni la charrue, ces impressions appartiennent au passé. Mais ce qui reste et traverse les époques, ce que ni les moteurs ni les smartphones ne peuvent faire disparaître, ce sont les lumières et les teintes de ces instants, c’est le calme du soir où on a l’impression que le cœur du jour s’arrête.

L'heure violette, soir sur la plaine, tableau sur papier, peinture acrylique.
Peinture sur papier, 19 x 19 cm

Dans le haïku “clarines et clochers” j’évoquais un moment semblable, peut-être vous le rappelez-vous?

***************

Je vous remercie de votre visite; et j’aurai plaisir à lire vos petits mots.

Début d’été en haïkus

Balade, légère brise, étang et roses anglaises pour ce début d’été en haïkus. Mais d’abord, prendre congé du printemps avec une balade au bord du lac, ou plutôt au bord du ciel.

Note: si vous cliquez sur les images, elles apparaîtront sur fond noir. Le fond noir annule l’influence exercée par la teinte du fond du blog, et permet donc de mieux profiter des rapports de couleurs des tableaux.

Début d'été en haïkus

Printemps sur le lac –
je marche
au bord du ciel


Claire Lise Coux
1

Peinture sur papier, 19 x 19 cm

Dans une version plus abstraite:

Printemps sur le lac –
je marche
au bord du ciel


Claire Lise Coux

Peinture sur papier, environ 10 x 15 cm


Légère brise –
les akènes de pissenlit
emportent mon rêve

Marie-Alice Mair
e 2

Peinture et collage sur papier, 19 x 19 cm.
La petite fille de la photo a bien grandi, et, non, ce n’est pas moi 🙂

Plusieurs versions pour ce texte de Shiki:

Début d'été en haïkus, peinture

Des feuilles de lotus dans l’étang
bougent sur l’eau
pluie de juin

Masaoka Shik
i

Peinture sur papier, 19 x 19 cm

Des feuilles de lotus dans l’étang
bougent sur l’eau
pluie de juin

Masaoka Shik
i

Peinture sur papier, 19 x 19 cm

Des feuilles de lotus dans l’étang
bougent sur l’eau
pluie de juin

Masaoka Shik
i

Peinture sur papier, environ 15 x 10 cm

Début d'été en haïkus, texte et peinture par Miryl

Si lumineuses
dans la lumière d’orage
les roses anglaises

Miryl

Peinture sur papier, environ 15 x 8 cm

Comme vous le savez, c’est sur le forum Mixed Media France qu’a lieu mon atelier “illustration de haïkus”. Mais sur ce forum, il y a encore beaucoup d’autres ateliers attrayants proposés par des animatrices douées et dévouées. Nous y faisons des collages, plusieurs sortes d’échanges, de la patouille, un abécédaire, des tags, et j’en passe. Bien que participant à certains de ces ateliers, je ne trouve actuellement pas le temps de publier mes créations sur ce blog.

1Les liens de Claire Lise Coux:
https://www.partagedehaikus.com/2020/04/haikus-de-claire-lise-coux.html
http://leclosauxpoemes.eklablog.com/

2Vous trouverez Marie-Alice Maire ici:
https//www.facebook.com/groups/Coucouduhaiku

En vous remerciant de votre passage et des messages que vous laisserez à la suite de cet article, je vous souhaite un bon début d’été!