L’heure violette, soir sur la plaine

L’heure violette, une expression que j’ai souvent entendue dans la bouche d’une personne chère pour évoquer ces moments où le jour bascule dans la nuit. En résonance avec le tableau que je vous présente aujourd’hui, ce poème d’Albert Samain:
(Trouvé à cette adresse)

Soir sur la plaine

Vers l’occident, là-bas, le ciel est tout en or ;
Le long des prés déserts où le sentier dévale
La pénétrante odeur des foins coupés s’exhale,
Et c’est l’heure émouvante où la terre s’endort.

Las d’avoir, tout un jour, penché mon front qui brûle,
Comme on pose un fardeau, j’ai quitté la maison.
J’ai soif de grande ligne et de vaste horizon,
Et devant moi s’étend la plaine au crépuscule.

Une solennité douce flotte dans l’air,
Ma poitrine se gonfle au vent rude qui passe ;
Et mon cœur, on dirait, grandit avec l’espace,
Car la plaine infinie est pareille à la mer.

La faux des moissonneurs a passé sur les terres,
Et le repos succède aux travaux des longs jours ;
Parfois une charrue, oubliée aux labours,
Sort, comme un bras levé, des sillons solitaires.

L’angélus au loin sonne, et, simple en son devoir,
La glèbe écoute au ciel tinter la cloche pure,
Et comme une humble vieille en sa robe de bure
Semble dire tout bas sa prière du soir.

La nuit à l’orient verse sa cendre fine ;
Seule au couchant s’attarde une barre de feu ;
Et dans l’obscurité qui s’accroît peu à peu
La blancheur de la route à peine se devine.

Puis tout sombre et s’enfonce en la grande unité.
Le ciel enténébré rejoint la plaine immense…
Écoute ! … un grand soupir traverse le silence…
Et voici que le cœur du jour s’est arrêté !

Et mon âme a frémi de se sentir trop seule,
Et tout à coup s’allège à retrouver là-bas,
Énorme et toute rose en son halo lilas,
La lune qui se lève au-dessus d’une meule

Bien sûr, nous ne verrons plus la faux des moissonneurs ni la charrue, ces impressions appartiennent au passé. Mais ce qui reste et traverse les époques, ce que ni les moteurs ni les smartphones ne peuvent faire disparaître, ce sont les lumières et les teintes de ces instants, c’est le calme du soir où on a l’impression que le cœur du jour s’arrête.

L'heure violette, soir sur la plaine, tableau sur papier, peinture acrylique.
Peinture sur papier, 19 x 19 cm

Dans le haïku « clarines et clochers » j’évoquais un moment semblable, peut-être vous le rappelez-vous?

***************

Je vous remercie de votre visite; et j’aurai plaisir à lire vos petits mots.

Joli mois de mai et haïkus

Le joli mois de mai est déjà passé, avec son lot de haïkus… que voici.

Et c’est toujours sur le forum Mixed Media France, dans le cadre de mon atelier « illustrations de haïkus ».

Note: si vous cliquez sur les images, elles apparaîtront sur fond noir. Le fond noir annule l’influence exercée par la teinte du fond du blog, et permet donc de mieux profiter des rapports de couleurs des tableaux.

Balade au rivage –
avant de mourir la vague
s’emplit de levant

Bernard Dato1

Encre et aquarelle sur papier, env. 20 x 15 cm

Joli mois de mai et haïkus, mixed media

Vieille boite à thé
l’odeur intacte d’une
vieille histoire

André Cayrel 2

Mixed media sur papier, 19 x 19 cm

Joli mois de mai et haïkus, peinture

Jardin au crépuscule
sans allumer la lampe ni tirer le volet
je reste à contempler les fleurs

Sôseki

Peinture sur papier, 19 x 19 cm

Joli mois de mai et haïkus, mixed media

Pissenlits jaune-soleil
pissenlits en bouteille-
cure de printemps

Miryl

Peinture et collage sur papier, 19 x 19 cm

1 https://www.facebook.com/bernard.dato.7
https://www.instagram.com/bernarddato/

2 « Parfum des thés » Lulu éditions, Février 2011

*******************

C’est toujours un plaisir de savoir que vous êtes passé.e par ici, et de lire vos commentaires.

Après les feuilles mortes le givre et la lumière d’hiver-haïkus

Note: si vous cliquez sur les images, elles apparaîtront sur fond noir. Le fond noir annule l’influence exercée par la teinte du fond du blog, et permet donc de mieux profiter des rapports de couleurs des tableaux.

Un vieux jardin aux feuilles mortes amoncelées, l’hiver, sa lumière particulière et la magie du givre. Illustrations de haïkus en décembre et janvier sur Mixed Media France, dans le cadre de l’atelier que j’anime depuis…un bon bout de temps. Vous en saurez bientôt plus.

On a l’impression
qu’il a cent ans ce jardin
tant de feuilles mortes !

Bashô

Mixed media sur papier 19 x 19 cm

Feuilles mortes givre et hiver-haïkus

L’automne s’en va
et laisse à l’hiver
un monde sans couleurs

Damien Gabriels

Mixed media, collage et peinture sur papier, 19 x 19 cm

Bientôt Nouvel An –
le givre a brodé les feuilles
au point de chaînette

Miryl

Mixed media, collage et peinture sur papier, 19 x 19 cm

Feuilles mortes givre et hiver-haïkus

Lumineuse
une année toute neuve
sur la neige

Ito Shou

Mixed media sur papier, 19 x 19 cm

Grand merci de votre passage, je lirai vos commentaires avec joie!

Fleurs de cerisiers, anatomie, distance sociale, lampions et…haïkus

Si les cerisiers en fleurs sont un grand classique des haïkus de printemps, évoquer la distance sociale peut surprendre, mais comme chacun sait, la pratique du haïku consiste à saisir le présent sous toutes ses formes!

C’est toujours sur Mixed Media France, et toujours dans le cadre de mon atelier illustration de haïkus.

Lumière des lampions –
des oiseaux s’envolent
de son kimono du soir
Claire-Lise Coux

Mise en image d'un haïku, par Miryl, 2020
Mise en image d’un haïku, mixed media sur papier, 18 x 13 cm, par Miryl, 2020

Leurs coeurs
et la capitale affairés
avec des fleurs de cerisiers partout
Chora

Mise en image d'un haïku, par Miryl, 2020
Mise en image d’un haïku, mixed media sur papier, 19 x 19 cm, par Miryl, 2020

Soir de printemps
chose pénible entre toutes
une planche anatomique
Tomizawa Kakio

Mise en image d’un haïku, collage *, 19 x 19 cm, par Miryl, 2020

Deux corbeaux dans l’arbre
distance sociale respectée
rien à signaler!
Miryl

Texte et mise en image d'un haïku, par Miryl, 2020
cerisiers distance sociale haïkus
Texte et mise en image d’un haïku, mixed media sur papier, 19 x 19 cm, par Miryl, 2020

Je vous quitte sur ces notes d’humour. Humour, ou dérision, ne sont jamais très loin dans la pratique du haïku.

Vous trouverez des haïkus de Claire-Lise Coux ici:
https://www.partagedehaikus.com/search/label/Coux%20Claire%20Lise
Pour visiter son blog c’est ici:
http://poetessa.eklablog.com/

* La planche anatomique que j’ai intégrée au collage provient de ce site
Les organes y sont représentés par des dessins d’acteurs de Kabuki, le théâtre traditionnel japonais.

Merci d’être passé(e)!

Mars et ses haïkus: arrivée du printemps

Mars et ses haïkus: un petit reste d’hiver, et arrivée du printemps. Oui le printemps est là depuis trois jours, et il s’invite dans des conditions inédites je vous l’accorde. J’espère que vous pouvez tout de même en profiter malgré la situation difficile.

En tous cas, les ateliers continuent sur Mixed Media France, et donc voici le dernier haïku de cet l’hiver. Il s’agit d’un texte de Véronique Champoux, la dame du blog « Partage de haïkus« , que je vous présentais il y a peu dans cet article.

Traces de luges et de pas
tableau abstrait
sur la colline
Véronique Champoux

Illustration d'un haïku, mixed media sur papier,
19 x 19 cm, par Miryl, 2020
Illustration d’un haïku, mixed media sur papier,
19 x 19 cm, par Miryl, 2020

Le texte suivant n’est pas relié à une saison particulière.

Passant la fenêtre
l’ombre mouvante des arbres
le vent mène la danse
Miryl

Mars et ses haïkus: arrivée du printemps
Haïku, texte et illustration par Miryl
Haïku, texte et illustration, mxed media sur papier
19 x 19 cm par Miryl, 2020

Pour terminer on se réchauffe avec ce un premier haïku de printemps… enfin!

Les jours s’allongent
l’ombre d’un oiseau traverse
le mur jaune
Cindy Zackowitz

Illustration d'un haïku, mixed media sur papier, 19 x 19 cm,
par Miryl, 2020
Illustration d’un haïku, mixed media sur papier,
19 x 19 cm, par Miryl, 2020

Merci de votre coup d’oeil et de vos éventuels petits mots que j’ai toujours plaisir à découvrir.

Et prenez soin de vous.

Les haïkus de cet été

Cet été sur le forum Mixed Media France, j’ai proposé trois haïkus à illustrer, en plus de notre propre texte. Ces propositions nous ont accompagnées pendant les mois de juillet et août.

Sans plus tarder je vous présente mes interprétations.

Le sanctuaire
dans le bosquet sacré :
un vent frais souffle

Chora

Les haïkus de cet été. Illustration d'un haïku, mixed media sur papier, 19 x 19 cm, par Miryl, 2019
Illustration d’un haïku, mixed media sur papier, 19 x 19 cm, par Miryl, 2019

Le vent de l’été
apporte dans ma soupe
des pivoines blanches !

Yotsuya Ryu

Illustration d'un haïku, mixed media sur papier, 19 x 19 cm, par Miryl, 2019
Illustration d’un haïku, mixed media sur papier, 19 x 19 cm, par Miryl, 2019

Le reflet trouble
dans l’eau de la cascade
me dévisage

Morgane Reynier

Illustration d'un haïku, mixed media sur papier, 19 x 19 cm, par Miryl, 2019
Illustration d’un haïku, mixed media sur papier, 19 x 19 cm, par Miryl, 2019

Fin d’après-midi
dans la chaleur écrasante
jardin délaissé


Miryl

Les haïkus de cet été. Texte et illustration par Miryl, mixed media sur papier, 19 x 19 cm, 2019
Haïku, texte et illustration par Miryl, mixed media sur papier, 19 x 19 cm, 2019

Et voilà pour ces haïkus de l’été.

Grand merci à vous qui êtes passé(e) par ici.

Les haïkus de juin

Comme chaque mois sur le forum MMF, j’ai proposé en juin deux haïkus à illustrer. J’ai aussi invité les participantes à illustrer un haïku de leur composition.

Pour commencer, un texte de Morgane Reynier, qui écrit de très beaux haïkus.

J’en ai réalisé deux illustrations, la première dans un style figuratif, plutôt sage, traditionnel, la seconde dans un style plus abstrait.

Mosaïque sans cesse
redessinée par le vent
la courbe des arbres

Morgane Reynier

Illustration d'un haïku, mixed media sur papier,19 x 19 cm, par Miryl, 2019
Illustration d’un haïku, mixed media sur papier, 19 x 19 cm, par Miryl, 2019
Illustration d'un haïku, mixed media sur papier,19 x 19 cm, par Miryl, 2019
Illustration d’un haïku, mixed media sur papier, 19 x 19 cm, par Miryl, 2019

Et ici nous retrouvons l’un des grands auteurs japonais de l’histoire du haïku, Issa.

Une porte en fagots –
en guise de serrure
un escargot!

Kobayashi Issa

Illustration d'un haïku, mixed media sur papier,19 x 19 cm, par Miryl, 2019
Illustration d’un haïku, mixed media sur papier, 19 x 19 cm, par Miryl, 2019

Je regarde en l’air –
le feuillage en dentelle
cousu sur le ciel


Miryl

Haïku de juin, texte et illustration par Miryl, mixed media sur papier, 19 x 19 cm,2019
Haïku, texte et illustration, mixed media sur papier, 19 x 19 cm,
par Miryl, 2019

Pour illustrer ce texte, j’ai intégré des fragments de collagraphie réalisés à partir de dentelle, puis travaillé le tout à la peinture.

Voilà pour ces haïkus du mois de juin.

A vous tou(te)s qui passez par ici, merci de votre visite et bon début d’été!

Haïkus en novembre

Comme chaque mois sur le forum Mixed Media France, je propose pour novembre deux haïkus à illustrer. De plus, les participantes sont invitées à illustrer leur propre haïku.

Le premier est de Henri Chevignard

Les trottoirs jaunissent
les arbres de l’avenue
s’emplissent de ciel
                     Henri Chevignard

Illustration d'un haïku, mixed media sur papier,19 x 19 cm, par Miryl, 2018

Illustration d’un haïku, mixed media sur papier,19 x 19 cm, par Miryl, 2018

Collage (rue de gauche) et transferts (rues de droite), transfert des arbres en arrière-plan, encres et peintures acryliques. Ce sont trois rues de Neuchâtel.

Vous avez fait connaissance avec la ville de Neuchâtel, et maintenant voici son lac…ou du moins une interprétation du dit lac sortie de mon imagination ?

Le lac ce matin
scintillement gris-argent-
c’est la mer d’airain!
                                     Miryl

Texte et illustration d'un haïku, mixed media sur papier,19 x 19 cm, par Miryl, 2018

Texte et illustration d’un haïku, mixed media sur papier,19 x 19 cm, par Miryl, 2018

 

Fretin!
j’ai secoué mon filet
il n’y avait que la lune
                                     Ootô

Illustration d'un haïku pour novembre, mixed media sur papier,19 x 19 cm, par Miryl, 2018

Illustration d’un haïku, mixed media sur papier,19 x 19 cm, par Miryl, 2018

Aquarelle, encre, gesso.

Pour terminer, cette petite info-blog: certaines d’entre vous l’auront remarqué, je viens d’installer une extension qui envoie un email de notification à la personne concernée lorsque je réponds à un commentaire. Si quelque chose ne fonctionne pas, n’hésitez pas à m’en faire part.

Voilà, ami(e)s et passants, grand merci pour votre visite!

Haïkus pour finir l’été et entrer dans l’automne

Cela fait un moment que ces quelques illustrations de haïkus pour finir l’été et entrer dans l’automne attendent d’apparaître sur mon blog. Comme d’habitude, ce sont les textes que j’ai proposés aux amies du forum Mixed Media France, ainsi qu’un texte de mon cru.

Tout le monde ici
avait bien besoin de pluie
rêver sur le perron
                                   Morgane Reynier

Illustration d’un haïku d’été, mixed media sur papier, 19 x 19 cm, par Miryl, 2018

Sous la brise d’automne
ces fleurs rouges
qu’elle aurait tant aimer arracher
                                            Kobayashi Issa

Illustration d'un haïku d'automne

Illustration d’un haïku d’automne, mixed media sur papier, 19 x 19 cm, par Miryl, 2018

Si lumineuses
dans la lumière d’orage
les baies de la haie
                             Miryl

Illustration d'un haïku d'automne

Illustration d’un haïku d’automne, mixed media sur papier, 19 x 19 cm, par Miryl, 2018

Sous le souffle de l’automne
une silhouette se dresse
seule
                                     Ryôkan

Illustration d'un haïku d'automne

Illustration d’un haïku d’automne, mixed media sur papier, 19 x 19 cm, par Miryl, 2018

Un oiseau chanta –
tomba au sol
une baie rouge
                               Shiki

Illustration d'un haïku d'automne

Illustration d’un haïku d’automne, mixed media sur papier, 19 x 19 cm, par Miryl, 2018

 

Et avant de vous quitter, j’aimerais vous rendre attentifs à deux pages de ce blog. La première est une brève documentation sur l’histoire du haïku que j’ai rédigée et distribuée lors de mon exposition à des fins d’information. En effet, creusant un peu ce sujet, j’ai découvert dans l’histoire du poème court japonais des éléments qui m’ont beaucoup intéressée. Je pense en particulier aux séances de poésie chaînée pratiquées tout au long des siècles dans ce pays. A l’heure d’Internet, des jeux vidéos et autres distractions numériques, nous nous sommes malheureusement bien distancés de telles pratiques sociales. L’évolution à travers différents styles, les changements dans l’esprit du haïku à travers les époques et en lien avec les mutations de la société japonaise sont également dignes d’intérêt!
La seconde page que je voulais vous signaler regroupe mes propres textes au fil des saisons.

Je vous remercie de votre passage et des impressions que vous me laisserez peut-être sur ces quelques illustrations de haïkus, ou sur l’histoire de cette forme poétique.

Haïkus en juin

Haïkus en juin, fin du printemps, début de l’été…et l’atelier de mise en images des haïkus sur Mixed Media France se poursuit avec bonheur et donne toujours lieu à de belles participations!

Voici mes illustrations, tout d’abord le dernier haïku de ce printemps:

Miroir
des roses jaunes
la source blondit
                   Hattori Rantsetsu

Haïkus en juin, illustration d'un haïku de printemps, par Miryl, mixed media

Illustration d’un haïku , mixed media, par Miryl

 

Deux haïkus d’été, l’un de Morgane Reynier, dont j’ai réalisé deux versions et l’autre avec mon texte perso:

Clair-obscur d’été
les coquelicots froissés
dans le sens du vent
                   Morgane Reynier

Haïkus en juin, illustration d'un haïku de printemps, par Miryl, mixed media

Illustration d’un haïku , mixed media, par Miryl

Haïkus en juin, illustration d'un haïku de printemps, par Miryl, mixed media

Illustration d’un haïku , mixed media, par Miryl

 

Clarines et clochers
nostalgique harmonie
un soir d’été
                                  Miryl

Haïkus en juin, illustration d'un haïku de printemps, par Miryl, mixed media

Illustration d’un haïku , mixed media, par Miryl

Les clarines sont les cloches que l’on attache au cou des vaches.
Imaginez un soir d’été, un air doux et calme, on entend les clarines dans le lointain, et à 22 h les sonorités des cloches des églises viennent s’y ajouter…concert d’été.

Merci à vous tou(te)s qui passez par ici! Je lis toujours vos impressions avec intérêt!